Réforme des retraites ... l'épingleur non épinglé !

Publié le par dubruly

J'en ai parlé à Patricia elle m'a dit qu'elle comprenait mes craintes parce qu'elle non plus n'était pas protégée par le paratonnerre de l'Académie Française.

J'en ai parlé à Patricia elle m'a dit qu'elle comprenait mes craintes parce qu'elle non plus n'était pas protégée par le paratonnerre de l'Académie Française.

Elle m'a raconté l'histoire d'un mec, sur le pont de l'Alma   ...

L'épingleur est un être humain  qui détourne à son profit, les efforts des autres pour obtenir une meilleure société, sans y participer. Le mot épingleur est un barbarisme de mon cru que j'associe à ce  phénomène sociétal qui s'amplifie et qui est devenu une activité illicite impunie.

Comme pour tout nouveau mot il lui faut une défintion. Alors voilà :

Epingleur   (non commun - genre indifférent ) :   Individu exerçant une activité sociétale illicite  de tricheur, fraudeur, voleur, menteur ;  délinquant social  agissant pour son compte au détriment de l'humanité ; épinglier de contrefaçon ; (locution) qui tire son épingle du jeu.  

Difficultés orthographiques :

Epingleurer (verbe) : frauder, tricher, voler ;  

... on ne vous dit pas tout.  Même si on vous  dit tout  est-ce bien compréhensible

Réforme : le mot qui tue ! LOL  --> Réforme = changement, amélioration !

Vous qui ètes jeunes vous ne pensez pas à la retraite, c'est normal ! Perso à votre âge  j'étais un peu désintéressé par ce qui se passait autour de moi chez les vieux. Quand je dis vieux je pense adultes, ceux qui commencent à "philosopher", parce qu'ils n'ont plus le choix. En tous cas que vous soyez jeunes ou vieux par pitié, ne soyez pas un épingleur.

Le problème est que maintenant je suis vieux et je commence à en avoir assez de supporter les conséquences des actes  de ceux qui ne respectent pas les règles de notre système social. Il est ce qu'il est et possède des carences mais il a le mérite d'exister grâce à nos ancêtres dont certains ont énormément souffert pour obtenir une société meilleure.

Aujourd'hui, il y a un "virus dans le sytème" que j'appelle : l' " épingleur " .

L'épingle est une petite  pointe métallique servant à fixer, à attacher. Lorsque l'on bâtit un modèle en tissu grâce à un patron  on se sert d'un ensemble  d'épingles. L 'avantage de l'épingle est qu'elle peut être déplacée afin d'améliorer le modèle. Seulement si le couturier est un " épingleur " alors  le modèle  n'aura pas le succès souhaité. Tout est là ..

Un système social tel que le notre est fragilisé par certains qui trouvent moyen de tirer leur épingle du jeu. De toute façon si vous étes un épingleur aujourd'hui, demain un  épingleur vous épingleura  même si vous ne vous faites pas épingler avant, c'est inéluctable.

Bref quand on commence à raisonner sur les principes et les premières causes on se heurte aux difficultés du langage. Alors quand j'entend le mot réforme, j'ai les poils qui s'érigent vers le ciel comme si des  milliers de  paratonnerres étaient prêts à recevoir la foudre qui va transformer ma peau en chair de poule. Grillée ...

Patricia,  n'est pas loin de la retraite. Alors elle parcourt les sites officiels afin de savoir. Seulement voilà elle a quelques problèmes de compréhension parce que justement elle ne fait pas partie  de ces "immortels" qui valident les beaux mots  !

Elle a lu sur le site du "  Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes ! 

"La liquidation de sa pension de vieillesse à partir de l’âge légal de la retraite (entre 60 ans et 62 ans selon sa date de naissance, voir ci-dessus tableau n° 1) n’est pas obligatoire. La pension de retraite est quérable, l’assuré peut donc différer cette liquidation, notamment s’il n’a pas le nombre de trimestres requis pour obtenir la retraite à taux plein, ou encore pour bénéficier de la surcote."

Autrement dit !  Bonne chance à  tous ceux qui veulent prendre leur retraite bientôt.

Alerte épingleur en action

et

  • Surtout pour ne pas commettre d'erreurs irréparables, soit parce que vous êtes mal informé ou pas informé du tout ou si vous ne comprenez pas tout,  faites vos démarches par téléphone si on vous l'impose, pour aller plus vite et en savoir plus,  mais  confirmez toujours par  courrier recommandé avec accusé de réception.

La date de départ que vous choisirez sera ferme et définitive !

Alors pas d'erreur impossible de revenir en arrière! 

  • Demandez par courrier votre retraite  à 60 ans même si vous avez un doute de ne pas pouvoir la prendre. Si vous n'avez pas le droit de la prendre à 60 ans, alors ils vous le diront et vous aurez un document officiel incontestable en votre possession, celui que vous auriez dû recevoir  5 ans avant votre 60 ième anniversaire sans rien faire. ( GIP infos retraite )  Puis remplissez bien le dossier de demande, officiel, c'est impératif !

Histoire d'un mec, raconté par Patricia 

" Il était une fois un mec né en novembre 1951,  qui lisait les news avec les lunettes qu'il ne met pas quand il se promène sur le pont de l'Alma. Il  apprend en 2011 que "pépère" s'il est élu, va rétablir le départ à la retraite à 60 ans. Chouette se dit-il  mais pour moi c'est mort c'est 60 ans plus 4 mois !

Oui il le savait parce que très prévoyant il avait demandé en 2009 à la CNAV, une évaluation de sa retraite, qu'il aurait dû, sans rien faire, recevoir d'ailleurs en 2006. On  lui disait qu'avec ses 169 trimestres calculés, il ne pourrait pas partir avant 60 ans âge légal de départ de l'époque. Le montant de la simulation n'était pas mal : 74€ par mois pour 19 trimestres cotisés pendant ses jeunes années de  16 à 19 ans. Mais voilà l'âge légal ayant changé en 2010 ainsi que le nombre de trimestres  171 au lieu de 169, il ne le pouvait encore moins. Pour être certain il téléphone au 3960 " l'épingleur " de la CARSAT qui lui dit : vous ne pouvez prendre votre retraite qu'en avril 2012 parce que vous  ètes né après le 1er juillet 1951. Cette fois il en est sûr, il doit faire sa demande pour un départ au mois d' Avril 2012.

Voilà il vient de se faire niquer. Mais il ne le sait pas encore ...    Eh oui !

  Ah ! Pardon, mais niquer est dans le dictionnaire !

En mai 2012, la CARSAT lui annonce dans le courrier tant attendu, qu'avec ses 42.5 années de cotisation, soit en tout 171 trimestres, il peut prétendre à une retraite à taux plein de  12€ . Trouvez l'erreur !

Effondré par cette nouvelle, il retourne sur le pont de l'Alma pour commettre l'irréparable comme on peut l'imaginer.  Heureusement je passais par là et lui dit non ne saute pas c'est idiot pour 62€ par mois ça ne vaut pas le coup.  T'en as de bonnes qu'il me dit, 62€ c'est une fortune " Sans Blaague ! Meerde !"

Je me suis renseignée, le  mec est victime d'un abus de confiance. En 2009 la CARSAT s'était trompée dans son calcul c'était 171 trimestres et non 169 qu'il avait totalisé. Du coup avec ses 2 trimestres cachés, il aurait pu partir en décembre 2011 pour ses 60 ans.

Trop tard c'est foutu il a fait sa demande pour le mois d'avril ! C'est de sa faute !?!?!?

Mais attends, attends, aaaattend ...  ce n'est pas tout.

Au 1er Janvier 2012 une loi "fillonne"  tombe, suppression du minimum contributif pour ceux qui ont des retraites supérieures à 1008€  résultat de l'opération réforme : 74 - 62 = 12 

Attends, attends, aaaattend ... t'es pressé ou quoi ?  Ce n'est pas tout ... !

Tenez vous bien !  Le montant  étant trop petit,  ils imposent au mec, un versement  en une seule fois en précisant que le montant est calculé sur 15 ans : soit 12x12x15 = 2160€ pour solde de tout compte. Là le mec pète un plomb et sur ce, casse ses lunettes. C'est la goutte qui fait déborder le fleuve.

C 'est une belle somme me direz vous. Seulement en faisant le calcul de ses  impots - oui je lui ai fait le calcul parce qu'il n'avait plus ses lunettes et sans ses lunettes vous le savez, il ne sait même plus le nom du fleuve, le mec, qui passe sous le pont  duquel le fameux zouave prend des bains de pieds , non le fleuve pas le mec ! suivez quoi ! Sans Blaague ! Meerde !- bref,  je me suis aperçue que ses impôts doubleraient ce qui à la finale lui faisait une retraite d'environ 7€. Bien joué la CARSAT !  

Ses lunettes réparées, il a écrit à la CARSAT pour demander  réparation - pas des lunettes mais de cette injustice,  suivez quoi ! Sans Blaague ! Meerde - ,  croyant que tout allait s'arranger naturellement confiant en la justice. Requette ... Refus ...

Bref pour défendre ses droits, il s'est  retrouvé devant le tribunal de la sécurité sociale qui n'a rien voulu savoir ... appel : débouté le mec !  N'ayant pas les moyens d'aller en cours de cassation, oui  c'est payant et donc après un refus de l'aide juridictionnelle, il a préféré renoncer à des droits pourtant durement acquis, qu'on lui a donc volés.

Qui étaient  les épingleurs ?  Je ne sais pas mais ce que je sais c'est qu'ils étaient plusieurs.  Leurs arguments...

  • Une loi de la "ss" dit :  "trop tard mon pote, tu t'es fait niquer ! Ils est impossible de revenir en arrière parce que c'est comme ça point. N'insiste pas t'as perdu tes droits. T'as dit le 1er Avril trop tard, fallait pas, na ! Tu n'es pas un épingleur mais t'es puni quand même. Point ! Rassures-toi t'es pas le seul ! 

Dans la bouche d'une femme le mot niquer est famillier certes,  mais  niquer est quand même dans le dictionnaire. Si on avait niquer mon amoureux comme ça je crois que je serais montée à l'échelle de l'académie française pour arracher le paratonnerre de rage.

  • Pourtant la justice dit : « La loi ne dispose que pour l'avenir ; elle n'a point d'effet rétroactif. »  et bien non " ça le fait pas pour tout les mecs " sauf peut être pour les épingleurs !  C'est  un comble,  oui vous connaissez  quand même le" principe de la rétroactivité "in mitius" j'espère !?  Non ! Alors attention nul n'est censé ignorer la loi. On en apprend tous les jours n'est-ce pas, mes amis ? Y en a que pour les épingleurs. 

Fin de l'histoire ...  Merci Patricia

 Bref, ce mec l'a en travers de la gorge il ne veut toujours pas  toucher  son chèque à cause des impôts. Et aujourd'hui on vient lui parler de réforme et de justice. Demander à tous ceux qui sont nés après le 1er juillet 1951 ce qu'ils en pensent.

De plus imaginez  la revalorisation des pensions 0,1 % au 1er octobre 2015 !

0,12 € de revalorisation cool !

On ne peut rien contre un système qui se fonde sur l'art du langage et le sens des mots. Si vous n'ètes pas avocat vous n'avez aucune chance de vous défendre. La justice s'enlise dans un vocabulaire trop imprécis, parce que maintenant les mots ayant plusieurs sens chaque épingleur bon ou mauvais linguiste peut faire jouer l'implicite ou l'explicite à son profit.

Il faut payer, payer, payer, ...  Bon ça va : c'est la réforme !.   

La réforme que nous promet François Hollande ne sera pas une amélioration mais encore une fois une dégradation de notre sytème de retraite. Quand il a dit pendant sa campagne en 2011 "je rétablirais la retraite à 60 ans pour ceux qui ont eu des carrières longues", il se moquait du monde puisque c'était déjà le cas même sous la réforme Fillon. Perso le mec l'a cru comme un couillon.  Et quand Marisol Touraine  assoupli le 2 Juillet 2012 par décret  les conditions de départ pour les carrières longues, elle se tait sur la suppression du minimum contributif  par une loi François Fillon, du 1er Janvier 2012passée  en catimini.

On nous dit que c'est à cause du "baby boom" des années 60, le déficit  croissant des organismes qui servent notre système. Mon oeil, c' est aussi le fait des  épingleurs  qui depuis des décennies n'ont jamais été pris au sérieux et deviennent de plus en plus nombreux et restent impunis.

Alors maintenant ceux qui payent sont encore ceux qui se font " épingleurer " parce que les épingleurs ne se font pas " épingler " n'est-ce pas, hein, comme dirait un chti ?

L'autoroute de la fraude n'a pas de radars. 

Le particulier  , Le figaro ,

Le portail du service public de la Sécurité sociale,  " ... puisqu’en 2013 on évalue le montant de cette fraude à 20 milliards d’euros ..."

 Monsieur le Président de la République,  arrêtez les épingleurs  faites les rembourser l'argent touché indûment à cause du laxisme des "services sociaux".  Et surtout  rendez-nous l'argent de la fraude !  

 

Epingler les épingleurs  ! Voilà la réforme qu'il faut faire !

 

 

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article