Je suis "déçhu" par les hypocritagogues ...

Publié le par dubruly

Je suis "déçhu" par les hypocritagogues ...

... qui nous rebattent les oreilles avec les  déviances de la ashcognition "raciste".

Ceci dit tout le monde mélange les genres. Etre arabe est une origine, un noir est une personne de couleur noire, un juif est une personne qui appartient au peuple hebreu, être fonctionnaire n'est  pas un métier, le libertinage n'est pas une religion. Etre raciste n'est pas une race. Etre antiseptique n'est pas une maladie. Etre homophobe c'est développer une aversion contre les homosexuels. Etre islamophobe, c'est un barbarisme ! Lol ?

Et l' "hypocritagogie"  est un nouveau mot du dictionnaire de Patricia.

Quels que soient les attributs que peut porter un être humain dans une société, il semblerait que  sa qualité officielle soit : citoyen.

La qualité de citoyen est liée à l'obtention de la nationalité par filiation, par la naturalisation ou par option. Il faut également être majeur.

De nos jours, un citoyen est une personne qui relève de la protection et de l'autorité d'un Etat, dont il est un ressortissant. Il bénéficie des droits civiques et politiques et doit accomplir des devoirs envers l'Etat comme : payer les impôts, respecter les lois, remplir ses devoirs militaires, être juré de Cour d'assises... 

Le préambule de la Constitution de 1946 stipule que « tous les citoyens sont égaux devant la loi sans distinction d’origine, de race ou de religion ». 

La diversité de la condition humaine est une richesse  mais chacun à le droit de ne pas accepter une de ces déviances ni même de revendiquer une de ces phobies. Par exemple le mot race est un mot tabou qu'il ne faut surtout pas évoquer depuis les horreurs perpétrées par hitler et ses fanatiques. En réalité le mot race ne signifie plus grand chose parce qu'il signifie tout ce que l'imagination veut bien lui attribuer comme définition. Le langage est le moyen de compréhension entre les hommes, pas les animaux, seulement certains donnent à des mots de nouveaux sens directement asssociés à l'histoire. Ce n'est pas l'histoire qui définit les mots mais ce sont les mots qui relatent l'histoire. Personne n'a le droit de changer la compréhension des mots en leur attachant telle ou telle connotation de déviance.   C'est aussi cela la laicité c'est la liberté de vivre ses convictions  sans avoir le pouvoir de convertir les autres par le harcelement, la force, la terreur et les mots. La morale n'est ni une doctrine religieuse, ni du racisme, c'est une qualité citoyenne qui ne se limite pas seulement aux bonnes intentions mais s'applique aux bonnes actions. 

Mais alors la morale dit-elle qu'un citoyen Français digne de cette qualité peut être un terroriste sans être inquiété ?

NON ! Aujourd'hui il n'est pas possible d'imaginer que quelqu'un puisse haranguer les foules pour obtenir la guerre ou le désordre mondial. Il ne faut pas se voiler la face et faire comme si  tout va s'arranger avec le temps. L'hypocritagogie est indécente. Personne ne dit rien quand un  terroriste est tué pendant une  prise d'otages et les hypocritagogues voudraient nous enseigner la morale en refusant la déchéance de nationalité d'un terroriste où même nous faire croire que la peine de mort n'est pas une solution. Mais c'est bien la peine de mort que l'on inflige aux terroristes pendant les attentats. Alors que ce soit pendant la bagarre ou après la bagarre quelle est la différence ? Hypocrisie quand tu nous tiens !

Les terroristes actuels sont des kamikazes qui cherchent à devenir des martyrs. Mais qu'on leur donne ce qu'ils veulent : la mort. De plus si les médias et les hypocritagogues, cessaient de mettre en exergue leur arriération ou de leur donner des excuses leurs actes resteraient dans l'indifférence la plus totale. Le terroriste ne serait plus considéré comme un martyr. Nos concitoyens soldats  risquent leur vie, en Syrie en Irak etc, partout où les terroristes nous menacent de mort, pour défendre notre liberté. On ne parle pourtant d'eux et de leurs exploits mais on cite toujours le nom de tel ou tel terroriste. Pour qu'ils ne soient pas adulés il suffit de ne pas les nommer.

Les médias devraient dire un nouveau terroriste est mort point. Ces barbares ne méritent pas de figurer dans les rubriques nécrologiques.   

Il faudrait même faire du sentiment avec les citoyens qui rejoignent ces babares.

NON ! L'abolition de la peine de mort est une victoire pour l'humanité quand l'être humain est compatissant mais quand il est cruel, dur, féroce, froid, impitoyable, incompréhensif, indifférent, insensible :  c'est une défaite. Un terroriste fait la guerre contre l'humanité et pas seulement contre son pays, mais cette guerre n'est pas comme les autres guerres : elle ne fait pas de prisonniers ! Alors, qui veut terroriser doit savoir qu'il n'a plus sa place dans l'humanité. Quiconque se procure une arme et se promène avec, en public même s'il ne s'en sert pas devrait être considéré comme un terroriste en action, c'est à dire en guerre. Un terroriste prend ses responsabilités, alors à nous de prendre les nôtres si nous ne voulons pas perdre notre liberté de penser et d'agir. Que tous ces hypocritagogues qui pensent que la peine de mort ne résout rien, pensent aussi à tous ces gens qui ont perdu un être cher qui a subi cette peine alors qu'il était innocent. La déchéance de nationalité pour un terroriste est presque de l'hypocritagogie ne croyez-vous pas ? Qui d'entre vous  souhaite que celui qui tue -" ...vos fils ou vos compagnes. Aux armes citoyens..."- vive au grand dam des citoyens avec le sourire de la mort comme éffigie.

En tous cas, Patricia me dit : " surtout ne dit pas qu'un noir est un noir mais plutôt un homme de couleur, ne dit pas de quelqu'un que c'est un  arabe, même si c'est vrai,  parce que tu vas te faire traiter de raciste et surtout ne fait pas l'amalgame entre un terroriste et un islamiste parce ce que sinon tu fais croire aux gens qu'un terroriste est un islamiste. "

Je lui rétorque : "hypocritagogie n'est pas dans la liste de mes principes pédagogiques. "

Qu'il soit français, jogger, handicapé ou fonctionnaire  un terroriste qui tue n'est pas un être humain. Il n'a donc plus aucune revendication à formuler en tant que citoyen pluisqu'il n'agit plus comme un citoyen. La peine de mort est inhumaine mais pas pour un terroriste puique la mort  c'est un objectif pour lui et pour les autres.

Vive l'humanité et vive la vie.

Choisissez Mesdames et Messieurs la déchéance ou la mort ? 

PS :  hypocritagogues apprenez que l'on tue à longueur de journée des citoyens sur les territoires annexés par ces babares . Ces pauvres terroristes à qui l'on inflige la peine de mort avec des bombes ! Bof ce n'est pas grave c'est loin d'ici pas vrai ? 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article