L'adaptation française au cinéma ...

Publié le par dubruly

... laisse à désirer.  Il y a tant de gens qui regardent la télévision et qui vont au cinéma que le fait d'entendre parler français dans des doublages de films surtout américains me laisse à penser que si l'adaptation est le travail de français alors je crains que l'avenir de la langue ne soit menacé. Comment un français peut-il écrire  des  phrases dans lesquelles les "ne"  "éxistent plus" ; dans lesquelles les "que" remplacent les "dont" ; dans lesquelles les accords du participe passé avec avoir ne sont pas respectés; dans lesquelles les phrases interrogatives commencent toutes par le sujet ; dans lesquelles les "n'est-ce pas"  sont remplacés par des "pas vrai hein ?"; dans lesquelles le passé composé du verbe aller est remplacé par celui du verbe être; dans lesquelles le mot blindé remplace le mot bondé ... bref je me répète mais c'est sans doute parce que je passe trop de temps devant les écrans. 

Si le directeur artistique se concentre sur ce qu'il entend lors de la lecture de la version française du film, lue par l'adaptateur alors c'est qu'il est sourd,  qu'il ne regarde que les images ou qu'il ne comprend pas le texte. En fait si le directeur artistique cherche à vérifier si le texte est synchrone et surtout à chasser les erreurs d'adaptation pour qu'elle soit réalisée dans un français naturel, alors comme le dit le proverbe : " Chassez le naturel, il revient au galop".

Il me semble qu'il serait bien que les adaptations soient faites par des gens  qualifiés qui disposent des connaissances nécessaires en français  afin que les textes écrits soient parlés dans un français correct, non chatié mais correct. Ne soyons pas non plus puriste car parfois il faut adapter le langage au personnage et à la scène mais avec art.

Michel Audiard : "Ecoute , on t'connaît pas, mais laisse nous t'dire que tu t'prépares des nuits blanches... Des migraines... Des nervous breakdown, comme on dit de nos jours."

Les Tontons flingueurs (1963) de Georges Lautner

 

Si les jeunes ont du mal en français c'est uniquement parce que nous les adultes  parlons mal dans le langage courant. Même certains  professeurs de français dispensent des cours de français mais n'appliquent pas à l'oral la syntaxe qu'ils enseignent. Bien entendu dans la vie courante le temps est compté et  les paroles ne peuvent être contrôlées en permanence parce que nous ne sommes pas des robots. Cependant sachons que petit à petit un enfant emmagasine tout ce qu'on lui dit et si nous répétons les mêmes erreurs pour lui cela ne sera pas une erreur mais une vérité. Nous sommes la référence, ce que nous disons ou faisons nos enfants le diront et le feront. Nous  sommes tous des enseignants et ce qui  est tolérable parfois pour les uns  peut devenir inacceptable et dangereux pour les autres. Au cinéma cela devient inacceptable pour tout le monde parce que  le cinéma c'est la vie.

Coluche disait dans un de ses sketches : "... le français je le parle très mieux que vous et je vous merde ..." 

Faisons attention ! Moi aussi j'ai du mal parfois à maîtriser mon langage. On n' se refait pas !

Publié dans Pédagogie

Commenter cet article