Revenu Vital Actif vs Revenu de Solidarité Active

Publié le par dubruly

... faites comme si la chasse aux pokémons était fermée et chassez plutôt les idées nouvelles qui changeront peut être un jour votre quotidien. Aucun des candidats ne peut changer les choses, chacun cherche à s'adapter au règles impitoyables du monde capitaliste qui ne les  laissera pas faire. Il est nécessaire d'ajouter de nouvelles règles pour s'adapter à la technologie numérique et à la démographie et au changement climatique. Si chacun se referme sur lui même pour tirer son épingle du jeu ce sera bientôt le chaos en France et dans le monde entier. C'est déjà commencé  : brexit, trump, uber, rsa pour les 18 25 ans, logiciels libres, monnaies locales, crowdfunding, décentralisation, communautarisme, libéralisme, déremboursement, aides sociales sont les idées nouvelles qui ne rassemblent pas mais divisent le peuple. Ce n'est pas encore trop tard mais il faut réagir maintenant et vite.

***

Messieurs Manuel Valls et Benoit  Hamon font du revenu de base un argument de campagne ce qui est sans doute louable mais  ne résoudra pas les problèmes sociaux et environnementaux que l'on connait parce que le revenu de base tel qu'il est proposé est un RSA déguisé qui n'est en rien un revenu universel puisque seulement quelques-uns en profiteront au détriment de ceux qui travaillent. Le chômage est un fléau dont  le système capitaliste esclavagiste, ne pourra se débarrasser sans admettre un jour que la vie humaine ne se monnaie pas. Cette idée doit être inscrite au plus vite dans la déclaration des droits de l'homme. Pour rendre ce nouveau droit "opposable"  il faut créer un deuxième marché que nous appellerons le marché de l'économie sur lequel L'ADN de Patricia sera la monnaie universelle pour consommer les biens et les services vitaux de ce nouveau marché,  tout en gardant le marché mondial de la richesse que les économistes se plaisent à définir comme l'économie de marché qui ne sert aujourd'hui que le monde virtuel. 

Le principe du RSA est de donner à quelques personnes seulement  qui n'ont pas de revenu une somme d'argent pour vivre en ne se préoccupant pas de la façon dont elle va être dépensée. C'est accorder à l'être humain, la liberté de se servir de cet argent pour en profiter de le faire fructifier par des moyens parfois frauduleux, au lieu de le consommer pour ses besoins physiologiques, l'objectif du RSA étant celui là, si je ne m'abuse. Dans la définition du RSA il y a "solidarité" donc aide de la part des autres, ce que l'on appelle assistanat. Le RSA n'est pas universel et il n'y a rien en retour, pour ceux qui le donnent, c'est à dire ceux qui sont actifs comme le précise le mot active qui qualifie la solidarité.  Celui qui le reçoit sans contrainte reste passif  et  peut  gâcher et polluer à loisir sans punition, pour le plus grand malheur de l'intérêt général. 

Le principe du  #revenuvitalactif  est tout le contraire du RSA. Tout le monde touche de l' ADN : #argentdématérialisénumérique qui permet  de consommer gratuitement mais uniquement des denrées vitales pour satisfaire les besoins physiologiques. Celui qui consomme des denrées propres, qui ne pollue pas et qui économise les ressources de la terre reçoit une récompense c'est à dire de l'argent. C'est là, une différence fondamentale qui rend le RVA  actif puisqu'il permet à celui qui le reçoit d'être actif en ce sens qu'il protège les ressources  de la planète. Contrairement au RSA, le RVA est universel et par définition rapporte à chaque citoyen  qui est responsabilisé et récompensé pour son économie,  ainsi qu'à l'humanité qui voit son environnement protégé.

Il est incontestable que le revenu de base tel qu''il est proposé aujourd'hui, du même type que le RSA n'a pas d'avenir parce que c'est de l'assistanat qui déresponsabilise et dévalorise  le citoyen qui est dans le besoin. Alors que, le RVA non seulement met un terme aux aides sociales, responsabilise le citoyen vis à vis de la protection de l'environnement et lui permet de s'enrichir grâce à la récompense. Il  participe à la fois à la richesse du pays en consommant ses récompenses sur le marché de l'économie et sur le marché de la richesse. Il devient actif même sans travailler et devient productif en travaillant sans se préoccuper de gagner sa vie grâce à l' #argentdématérialisénumérique et devient  responsable de ses actes.

La punition n'incite pas à la prise de conscience surtout pour celui qui peut payer mais la récompense est la motivation qui manque, dans le règne de la punition collective même pour ceux qui ont de l'argent car la jalousie est un vilain défaut de l'être humain. Dans le règne de la récompense individuelle plus aucun être humain ne jettera un papier par terre sachant que ce papier peut se transformer en or quand un autre être humain se baissera pour le ramasser. 

Réfléchissons avant de faire n'importe quoi, ne soyons pas impulsifs dans nos décisions analysons les conséquences avant. Changeons les hypothèses de fonctionnement pour innover. Les aides sociales ne sont pas la solution parce que comme tout le monde le constate le monde numérique est en train de changer certains êtres humains en esclave qui n'en peuvent plus de travailler jusqu'au burnout. Il faut faire le contraire, l'être humain  doit asservir la technologie numérique pour son bien être mais cela passera automatiquement par le respect mutuel entre l'être humain et l'humanité.

Au passage il faut cesser de décentraliser le pouvoir de l'état, il ne  faut pas libéraliser l'utilisation des logiciels pour créer des monnaies locales qui créeront des communautés inégales devant la richesse. Les injustices creuseront encore plus d'écarts entre les riches et les pauvres et mèneront à la guerre civile inéluctablement. Il ne faut pas s'isoler du monde mais il faut généraliser le marché de l'économie dans le monde entier. Rien n'empêche de commencer en France et de montrer l'exemple.

Il faut mettre les footballeurs au smic ! LOL

Thierry

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article