YOYO l'idée est bonne mais pour qui ?

Publié le par dubruly

YOYO c'est une idée de règle de convergence  du règne de la récompense individuelle mais est-ce vraiment la récompense pour celui qui trie ou pour la start-up qui met en route cette plate-forme numérique. La récompense doit être vraiment de l'argent et non des bons d'achat  ou de la monnaie locale pour une communauté locale qui en profite pour faire fructifier l'argent des banques comme d'habitude. Ce n'est pas un système juste pour tout le monde parce que nous le savons l'argent va à l'argent. Celui qui a de l'argent ne fera toujours pas plus d'effort pour le recyclage. Il s'en fiche ! Enfin pas tous heureusement ...

Mais ce principe de récompenser le recyclage est un début il faut généraliser le principe à l'échelle nationale et pourquoi pas mondiale. En plus nous voyons que cela crée du travail alors pourquoi s'en priver ? On peut rapprocher cela du principe de la consigne des bouteilles d'autrefois. 

Ces petites idées devraient être rassemblées dans un texte qui serait la déclaration des devoirs de l'homme pour la protection de la planète et de ses habitants.      

Il serait le fondement de la COP21 citoyenne

***

Qu'est-ce qui diffère du système ADN

Je le répète  l'être humain est cupide et quel est son intérêt de sauvegarder la planète s'il n'est pas récompensé de son acte de convergence. Nous savons tous, que certains êtres humains  ont eu une éducation respectueuse de l'environnement mais d'autres non et ils sont beaucoup plus nombreux. Aujourd'hui ceux qui font des économies et  respectent les ressources de la terre ne sont pas récompensés. Ils sont punis exactement comme ceux qui s'en moquent. Ce n'est pas juste.   Les autres font ce qu'ils veulent et  certains même font tout pour faire de l'argent en profitant du système. Il faut donc inverser la tendance. Passer du règne de la punition collective au règne de la récompense individuelle! Mais il faut vraiment récompenser les êtres humains convergents mais pas les autres.  C'est pour cela qu'il ne faut pas donner de l'argent à l'être humain pour vivre mais lui donner de l'argent seulement en récompense de sa convergence.

S'il veut plus d'argent pour satisfaire ses besoins virtuels alors il faut qu'il travaille !

Pour satisfaire ses besoins physiologiques  donner lui un #revenuvitalactif  avec de l' #argentdématérialisénumérique  dans le #regnedelarecompenseindividuelle  dans lequel YOYO aura toute sa place. De plus l'équipe YOYO aura elle aussi de l'ADN et le système sera opérationnel pour réellement faire des économies des ressources de la planète éviter les gâchis et ne pas la polluer. Voilà comment il faut concevoir les nouvelles plates formes numériques en les mettant au service de l'humanité et non au service des intérêts particuliers de l'être humain.  Mais il faut que ces plate-formes possèdent des logiciels nationaux afin de faire fonctionner le système  #ADNdePatricia  national. Rien n'empêche que la gestion des plates formes soit confiée à des sociétés privées mais seulement  agrémentées par l'état. Ces plates-formes s'intégrant dans le réseau numérique, contrôlé par le LARTPHONE  le contrôleur ADN de chaque citoyen !

L'ADN de Patricia est la solution sociale et environnementale de l'avenir.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article