La pédagogie m'intéresse et vous ?

Publié le par dubruly

Bonjour,

Afin de vous expliquer pourquoi  la pédagogie m’intéresse je vais essayer de vous la décrire.

 

Selon moi, la pédagogie n’est pas seulement une science, mais une action permanente. C’est parce qu' elle est présente  partout dans notre vie quotidienne qu’on ne peut l’ignorer. C’est elle qui dirige notre façon de vivre et celle des autres.  Le mot pédagogie fait bien parler,  pour qui l’utilise dans les salons. Mais en réalité pour qui en parle, souvent il n’y a rien derrière ou ce qui est pire il y met n’importe quoi.  Or, et c’est là le problème, la pédagogie est un outil de l’esprit et de la parole. Qui pense pédagogie dit clairement et simplement ce qu’il veut exprimer. Qui, en  « fait » de la pédagogie et le sait, agit avec, efficacement. Qui comme Monsieur Jourdain en fait sans le savoir reste sans doute inefficace. Alors bien sûr il y a des différences entres toutes les formes de pédagogie. C’est la forme qui la rendra plus ou moins efficace pour atteindre l’objectif. Mais dans le fond, l’objectif est toujours le même : obtenir des autres la compréhension. Que ce soit  la compréhension de soi, la compréhension d’un texte , celle d’une formulation mathématique, celle d’un reportage vidéo, celle d’une action politique, celle d’un article, peu importe c’est de la pédagogie utilisée que les mots prendront tout leur sens et que la compréhension recherchée sera effective ou non.

 

 Mon propos ne se réfère donc  pas seulement aux enseignants dont le mot pédagogie fait partie de leur vocabulaire et dont les objectifs devraient être clairs, mais aussi  à tout ceux qui dans leur quotidien donnent des explications à tous les niveaux et dans tous les domaines. Ce n’est donc pas seulement une science dédiée à une corporation, mais un outil à la disposition de chacun.  Quand un être humain a compris mon  assertion il devient fort mentalement et peut utiliser sa force soit pour lui-même soit pour les autres. Bien entendu, personne ne peut dire si c’est un bon ou mauvais pédagogue, tout dépend si l’objectif attendu ou  inavoué est atteint. Chacun à sa propre pédagogie plus ou moins évoluée techniquement et chacun peut donc se rendre compte de son efficacité. Il faut donc bien être conscient de l’impact de sa pédagogie sur les autres. La pédagogie cela se travaille tout au long d’une vie.

 

Pour ce qui me concerne un bon pédagogue est celui qui utilise sa pédagogie au nom et au profit de l’humanité et non pas à son propre profit. Mais attention on peut être bon pédagogue à mon sens, dans la forme  et se tromper ou tromper autrui involontairement. Le fond joue un rôle très important dans la passation de la connaissance relative à l’objectif à atteindre. Si le fond est faux il y a un réel danger de destruction de la connaissance.  N’ayons pas peur des mots, sauf s’ils sont destructeurs.

 

Mon livre « L’énigme de Patricia » est un guide de forme et non de fond. Personne ne peut se vanter de tout connaître. Celui qui vous dit le contraire est un charlatan, vous serez d’accord avec moi, n’est-ce pas ?

 

Dans l’actualité d’aujourd’hui, je suis sûr que vous connaissez, vous-même de bons et de mauvais pédagogues. Je citerai des exemples dans mon prochain article.

 

Bonne réflexion.

Thierry.

Publié dans Pédagogie

Commenter cet article

dubruly 12/10/2009 17:16


Hello

J am very happy your are interesting in my work. The goal should be to show that the comprehensive pedagogie science is not more than a common talk which anybody can touch himself merely.

Thank for your comment.
Please read, "l'énigme de Patricia" your will find, I am sure, numerous topic you should appreciate.

Best regards.
Thierry


dissertation 12/10/2009 08:18


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Francoise -Louise 04/10/2008 09:38

Etre un bon pédagogue, comme vous l'avez exprimé, n'est pas une garantie de la qualité du savoir transmis. C'est pour cela que je suis pour le maintien des examens d'Etat où les correcteurs ne sont pas les enseignants de ceux qui ont composé.
Si on rajoute l'effet "Ego", un élève noté par son propre prof, dans une stratégie de score, aura plus tendance à apprendre par coeur la version reçue que de rechercher, sur le thème, les autres approches. ET ceci risque de devenir une attitude néfaste pour tous - Extrapoler sans avoir observé suffisament- Surtout dans les grandes Ecoles qui forment l'encadrement économique de notre civilisation. (voir les lacunes du capitalisme)
Françoise-Louise