J'ai déjà gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain ...

Publié le par dubruly

Allez sur mon site :  dubruly.free.fr   c'est vital pour l'avenir !

Allez sur mon site : dubruly.free.fr c'est vital pour l'avenir !

Le 29 novembre 2016 jour de mon anniversaire, 65 ans d'âge, l'année 51 est une bonne cuvée,   j'ai terminé le travail que j'avais entrepris en Janvier  2016. 

Tout ce que vous pourrez voir en visitant le monde de  dubrulyest la concrétisation de l' idée que j'ai développée  dans l'article que j'avais titré, il y a plusieurs mois : j'ai déjà gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain " qui suit.

  1. Mon livre "L'ADN de Patricia" est en ligne en format .pdf et vous pouvez le télécharger gratuitement sur votre tablette ou votre smartphone ....
  2. Sur facebook : dubruly thierry,  vous pouvez devenir mon ami ou amie, j'aime la parité,  il suffit de m'y inviter. Vous pourrez partager sur ma page  Le règne de la récompense individuelle. 
  3. Ma chaine YouTube : "La chaine de la récompense individuelle"  est opérationnelle avec 8 vidéos auxquelles vous pouvez accéder directement à partir de mon site dubruly.free.fr   ( cliquez sur la bannière ou sur "le cheval dubruly" au galop. )
  • 3 vidéos sur ma candidature à la présidentielle de 2017
  • 5 vidéos sur " L'ADN de Patricia " et  " le Revenu Vital Actif " 

***

ATTENTION !

"Le Revenu Vital Actif "

qui est le coeur du sujet de mon livre

"L'ADN de Patricia"

n'a rien à voir avec

Le Revenu Universel ou le Revenu de Base du MFRB.

***

Et bien sûr sur ce blog je continue à parler pédagogie et actualité ...

Le 1 /12/ 2016

Monsieur François Hollande ne demande pas un renouvellement de son mandat présidentiel. C'est courageux de sa part et je lui rend hommage pour le travail qu'il a accompli parce que personne  ne l'a pas aidé beaucoup. Son bilan n'est pas négatif mais la loi EL Khomri fut son erreur fatale, c'est dommage pour la France qui ne s'en remettra pas. Aussi ce qui suit et qui était un appel à réfléchir, comment changer le socialisme est maintenant adressé au futur président de 2017 quel qu'il sera  ... 

... si je ne suis pas élu !

LOL .   

***   

 

Ne lisez pas ce qui suit si vous êtes allés sur mon site ce n'est pas utile.  

... osez Monsieur le Président mais pas n'importe comment ! Vous tenez à la loi travail alors osez "le Revenu Vital Actif " ce sera une vraie réforme. Alors que d'un coté les jeunes ne peuvent pas "se payer des études", les plus démunis ne peuvent pas "se payer à manger", que les travailleurs ne peuvent pas "se payer un loyer", que des retraités ont tout juste de quoi se "payer des jeans" même après des années de labeur,  les médias étalent la fortune des footballeurs, des stars de cinéma, de la jet-set, des  millionnaires pour certains  voire  milliardaires pour d'autres. Dans le monde du travail certains gagnent tout juste de quoi survivre et d'autres ont des salaires mensuels indécents. Certains cumulent des retraites classiques avec des retraites chapeaux. Des "PDG" ont des indemnités de départ époustouflantes même en cas de faillite.  Et aujourd'hui encore un nouveau scandale de panama ! Même si le "panama papers" se révèle une opération politico-médiatique il n'en est pas moins vrai que la corruption et la tricherie sont au coeur du système économique mondial.

Trouvez-vous "Monsieur le Président normal" que ce soient les associations de bénévoles qui s'occupent du citoyen abandonné  alors que c 'est le devoir de l'état. Trouvez-vous normal que l'on jette de la nourriture invendue. Trouvez-vous normal qu'une denrée provienne de l'autre bout du monde alors qu'elle existe ou peut exister sur place. Trouvez-vous normal que ce soit les dons qui financent les recherches sur le sida ou la myopathie, les restos du coeur  ...

Non tout ceci est anormal et le mouvement "Nuit Debout" représente à mon avis le calme de l'océan qui se retire lentement sans qu'une grande marée ne soit prévue et avant que le tsunami ne vienne tout ravager.  

Quel gâchis !

Alors posons un nouvel axiome : "J'ai déjà gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain"  et agissons pour résoudre les problèmes de nos sociétés de consommation.

Aujourd'hui ce sont les banques qui s'enrichissent du travail des hommes qui ont produit des richesses qui ne sont pas naturelles. Les banques elles ne produisent rien tout comme les retraités les enfants et les chômeurs si nous les voyons à travers le système actuel. Demain il faut inverser le système il faut rendre à l'humanité son trésor et sa terre. Il ne faut pas inverser la courbe du chômage il faut l'amplifier au contraire et faire que le travail ne soit plus une nécessité mais le créateur des biens de l'humanité. La prochaine idole sur terre devra être le travail. Plus elle sera adulée plus elle apportera de richesses. Les riches seront toujours riches et les pauvres deviendront riches. Voilà la nouvelle introduction de la rédaction des futurs droits de l'homme.   

Penser autrement le monde nous pouvons le faire parce que des personnes en parlent et certains le font déjà à petites échelles. Nous le voyons bien lors de catastrophes ou d'attentats les êtres humains meurtris s'unissent dans leur coeur et dans leur générosité pour soutenir les leurs. Alors tout est possible sur la terre de l'humanité. Patricia en est persuadée, elle s'est mise l'idée dans la tête que son ADN pourrait peut-être lui servir à quelque chose un jour. Elle imagine le fonctionnement d'une nouvelle économie comme un humanoïde possédant un coeur pour faire circuler l'or et deux poumons pour respirer les richesses de la terre.  Seulement voilà elle attend, elle attend tous les 5 ans, que quelqu'un lui dise c'est possible il faut le faire, nous allons l'envisager ... 

Alors par dépit dans son coin Patricia pose des hypothèses et réfléchit à des solutions. Mais elle n'est pas médecin, c'est son amoureux qui l'est, alors elle lui demande comment faire pour que son ami  "Frankenstein l'économiste"  voit le jour ? 

J'ai déjà gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain ...

Monsieur le Président vous qui avez le sens de l'anaphore dans vos discours, "moi président" je mettrais en place un groupe de travail chargé d'étudier avec sérieux la mise en place d'un " j'ai gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain "  appelez-le comme vous le voulez . Ce n'est pas difficile à mettre en oeuvre ce genre de chose. Sans rien promettre pour une fois cette volonté de vouloir changer les choses, dirais-je plutôt améliorer, j'en suis sûr  fera remonter votre "quote-part" de popularité. Si chacun possède les moyens de vivre sans se préoccuper de survivre alors chacun sera libre d'agir pour son bien et donc celui de  l'humanité.  Cette notion de liberté de l'âme, ne pourra qu'être bénéfique à tous parce que, une part de l'égoïsme de chacun aura disparu. Nous serons tous devenus des économes ou des économistes puisque la société politique nous aura gratifié d'un pouvoir celui de l'argent : mais l'argent  d'un nouveau système l' Argent Dématérialisé Numérique : ADN

Le dictionnaire de Patricia vient de se doter d'un nouveau sigle : ADN !

Un "économiste"   qui se respecte réduit les dépenses. Seulement un économiste riche ne pense pas comme un "économiste" pauvre. Un "économiste" pauvre organisera ses dépenses en fonction de ses revenus. Un "économiste" riche organisera ses revenus en fonction de ses pertes de revenus probables en bourse. C'est là où la notion de gâchis entre en jeu celui qui possède beaucoup n'a pas peur d'investir en bourse. Celui qui possède peu ne peut se permettre de perdre son minimum vital ! Prenez l'exemple d'un supermarché : pourquoi peut-il sans dommage jeter des produits à la benne? Parce qu'il  tient compte de ce gâchis dans sa marge. Ce n'est pas lui qui paye ce sont le producteur et le consommateur les intermédiaires se servant au passage. Alors est-il concevable de ne pas  penser que ce gâchis pourrait être évité simplement en posant d'autres hypothèses de fonctionnement. Ne peut-on pas isoler un marché de biens et services vitaux d'un marché des biens de richesse tout en gardant les mêmes principes du travail. Définir "des indices des prix dissociés" en quelque sorte. Il faut repenser l'économie plus simplement dans l'hypothèse  du revenu universel ou de base ou ce que vous voulez...

Le dictionnaire s'est doté d'un nouveau mot du  XXI siècle ère du tout numérique : la dématérialisation. Ce n'est plus un barbarisme c'est devenu une réalité vocale qui résonne aux oreilles en "aigus" et en "graves" dans le cadre de notre système actuel. En "aigus" parce que cette notion est réellement une bonne notion qui donne tout son sens au mot "économie". En "graves" parce que ce mot fait peur à celui qui n'en fera pas. Celui qui n'aura pas le moyen de dématérialiser sera encore une fois le dindon de la farce. La dématérialisation pour un économiste riche le rendra encore plus riche mais pour l'économiste pauvre il faudra qu'il se munisse des moyens numériques pour dématérialiser : ce qui lui coûtera très cher et l'appauvrira encore. Il faut l'admettre le numérique n'est pas accessible à tous d'une part de ce point de vue pécuniaire mais d'autre part du point de vue intellectuel. Comme il y a des illettrés, il y a des "ilbitrés" et malheureusement il y en aura de plus en plus. Non pas parce que la formation  ne suit pas forcément, mais tout simplement parce que tout le monde ne peut pas "se payer un ordinateur", "se payer un téléphone portable", "se payer un abonnement à internet" ni même "se payer une appli mobile" sur "le store". Et même si c'était possible un "ilbitré" dirait se servir d'un ordinateur c'est "imbitable" LOL.

Le dictionnaire de Patricia vient de se doter d'un nouveau mot : ilbitré !

De plus en plus d'  ilbitrés  souffrent et sont à bout. Le numérique en fait des exclus du système et aggrave leurs situations. Il existe aujourd'hui beaucoup de  "SIPF" ( Sans IP  Fixe ). Et aujourd'hui la révolte montre son nez dans la rue mais aussi sur les réseaux dit sociaux, parce que vous ne voulez pas admettre que la loi travail n'est pas adaptée aux objectifs que vous souhaitez atteindre. Seulement ceux qui n'habitent pas là où il y a une manifestation et qui ne sont pas connectés ne peuvent pas comprendre ce qu'il se passe pour eux et sont à la merci de n'importe quel fanatique autoritaire dictateur en puissance !  La loi travail prendrait tout son sens, si un revenu autre que celui du travail sur le marché de la richesse était mis en place  car il s'agirait d'organiser un nouveau code du travail pour la production et le partage du travail donc des richesses non vitales.

 Monsieur le Président , vous n'êtes pas seul responsablemais tous ceux qui ont déjà dirigé le pays et qui n'ont pas compris la situation le sont,  sauf qu'aujourd'hui c'est vous le patron. Cette démocratie dont tout le monde parle en fait n'en est pas une. Nous serions plutôt dans une oligarchie qui fait l'aumône aux pauvres afin d'apaiser leur colère qui se façonne au fur et à mesure que les injustices se cumulent au fil du temps terrestre. Ce système n'est plus viable parce que la technologie numérique a fait évoluer le pouvoir de la connaissance et de la compréhension. Ce qui signifie que l'être humain qui maîtrise  la parole n'est plus soumi au discours mais participe à l'action. Essayer de lui faire comprendre qu'il ne pourra pas le faire est une erreur fondamentale du pouvoir. Au temps de l'inquisition c'était le roi et le  religieux qui dirigeaient. Depuis, la révolution et la laïcité ont rétabli un peu l'équilibre entre le peuple et les gouverneurs au sens général du mot. Les réformateurs pensent renforcer le pouvoir, les révolutionnaires pensent à le changer sans jamais atteindre leur but : "abolir les privilèges". Ce sont bien les  privilèges qui sont les maux de notre société.  Les révolutionnaires, en général sauf peut-être "des militaires putchistes" ne souhaitent pas diriger leur pays parce qu'ils ne se sentent pas capables ou pas prêts. Ils demandent de pouvoir vivre le pouvoir et non le subir. Ils acceptent leur état à condition de pouvoir durer comme ils l'entendent sans souffrance. En fait, en trois siècles, en France, sans doute comme  dans beaucoup de pays  nous  sommes passés d'un monarchie à une oligarchie dont les privilèges ne sont plus ceux des gouverneurs mais ceux des financiers. Il ne sert pratiquement plus  à rien de changer de Président de la République tous les 5 ans  puisque ce n'est pas le président de la république qui possède le pouvoir : "celui  d'améliorer la condition humaine" ce sont les banques, seulement elles ne l'exercent pas. Il suffit de voir aux Etats Unis ce qu'il se passe aujourd'hui, avec ce milliardaire Donald Trump qui bat un  record de popularité. En France c'est Marine Le Pen qui bat ce record et pourtant elle n'est pas milliardaire. Ce qui prouve bien que le malaise est profond parce que le peuple est prêt à tout pour que ce que les politiques nous proposent depuis plus de 30 ans soit aboli. Riche ou pas riche le prochain président devra mettre en place un moyen de subsistance indépendant du travail pour chacun et pour tous sans exception. Alors c'est maintenant qu'il faut agir parce que tous les voyants sont au rouge. 

Deux nouvelles cartes dans le portefeuille de Patricia  !

Deux nouvelles cartes dans le portefeuille de Patricia !

Mais si par hasard, il vous vient à l'esprit de mettre en place un revenu universel à la va-vite en gardant les mêmes hypothèses dans le même système alors vous ne ferez qu'aggraver la situation.

***

Afin de ne pas parler pour ne rien dire ou pour ne pas dire simplement il faut, il faut, il faut ... Lisez ce que Patricia propose pour utiliser  son ADN ! 

Les hypothèses qui suivent sont en vert parce que le vert est la couleur de l'espoir.

Soyez indulgent avec elle, son amoureux n'a pas voulu lui expliquer comment fonctionne un corps humain. Elle en possède quelques notions mais cela s'arrête aux principaux organes. Par contre elle sait que pour faire fonctionner un système  il faut de l'énergie et elle met tout son coeur à l'ouvrage. Par contre elle est très économe dans la gestion de ses propres comptes et rappelez-vous elle voulait être banquière ! Alors peut-être que ses idées ne sont pas si farfelue que cela après tout. Cela demande réflexion et approfondissement qu'en penserez-vous  ! 

***

Le "j'ai gagné ma vie parce que je suis né humain " doit être pensé dans un monde indépendant de la notion de travail qui  restera quand même le fondement  du sytème actuel qui devra être réformé mais pas aboli. Le capitalisme s'épanouira en  toute liberté parce que ses objectifs seront indépendant du principe : "il faut que je gagne ma vie". Liberté donc au citoyen de devenir riche ou non par le travail ce  qui  ne nuira  pas aux principes d'une société moderne.  Le versement de ce "revenu humaniste" sera inconditionnel. Il doit être un revenu identique, individuel quel que soit l'âge ou la situation de chacun. Il doit être pérenne jusqu'à la mort sans  évincer le principe d'un système de retraite lié à la volonté d'être actif pour l'humanité, évitant ainsi l'égoïsme, afin de ne pas devenir inégalitaire. Il doit avoir pour raison d'être celle de donner les mêmes chances au départ de la vie" d'un être humain ainsi que celle de vivre dignement sa retraite quand le travail est devenu impossible. Comme je le disais dans l'article : "Loi El Khomri VS Loi Patricia "  le revenu universel et la retraite sont décorélés mais la retraite doit être un plus pour celles et ceux qui ont travaillé et cotisé dans un système qui ne sera pas forcément identique à celui d'aujourd'hui il faut l'espérer.

Si nous faisions cette première hypothèse que ce revenu  est décorélé du gain du  travail. Pourquoi ne pas postuler alors que ce revenu serait de l'argent et que le revenu du travail serait de l'or. Nous poserions alors le principe de deux monnaies indépendantes associées respectivement à deux notions l'argent pour vivre et l'or pour devenir riche. L'argent pouvant se transformer en or si les économistes se débrouillent bien. Nous pouvons imaginer comme il se doit que nous pourions ainsi "dématérialiser " l'argent   en utilisant intelligemment le numérique. Imaginons que chacun aurait deux cartes une  "CA" et une "CO" . 

L'argent et l'or ici sont les monnaies pas les métaux. Nous pouvons imaginer un  principe d'appairage ? 

La carte "CA" de l' ADN sera dématérialisée.

Comme je le disais, un économiste gère son patrimoine comme il l'entend soit il dépense tout et il n'a plus rien soit il économise il peut alors investir ou épargner. Nous pouvons donc imaginer qu'un citoyen qui possède deux cartes utilise ces deux cartes intelligemment sans intéraction de l'une sur l'autre. L'une étant dématérialisée il ne peut y avoir de tricherie possible puisque l'argent appartient à un "unique être humain". Sa carte CA est unique et personalisée. Personne ne peut lui voler son "argent" puisqu'il est "marqué numériquement par son ADN". Son numéro de carte CA pourrait être par exemple son numéro d'immatriculation à la sécurité sociale si elle existe encore ! Ou son "empreinte" "ADN" si c'est possible. La vraie celle-là : LOL.

La carte "CA" étant une carte de consommateur de bien vitaux l'argent consommé se convertit directement en "or" chez le commerçant qui travaille mais l'inverse sera impossible.

D'aiileurs ce serait du gachis de vouloir transformer de l'or en argent puisque l'argent n'apportera pas de richesse. Ce qui implique l' hypothèse que l'argent ne sert que pour l'essentiel de la vie sociétale : la nourriture, l'habilement, le logement, l'éducation et la santé, la communication entre les humains  et les transports en commun.  Il n'y aura aucune transaction échange ou transfert d'argent possible  entre CA en dehors du cercle familiale élargi à deux générations maximum. L'ensemble étant dématérialisé personne ne pourra s'enrichir avec un compte CA. Ce qui replace la notion de travail au premier rang de la vie citoyenne  puisque ce sera le travail qui produira la richesse du travailleur.

Ce sera le cercle de la vie sociétale puisque pour obtenir de la société de l'argent il faudra que le consommateur consomme son argent pour le transformer en or. Donc s'il n'y a plus d'or donc pas de travailleur pour en produire il n'y aura plus de biens de consommation vitaux. Et s'il n'y a plus de biens de consommation vitaux l'ADN  ne servira à rien. Nous retomberons simplement dans le système actuel ce qui serait un échec total de l'humanité. 

Pour prouver l'intérêt de cette carte CA on peut par exemple imaginer que le tabac et l'alcool ne seront pas accessibles avec de l'argent. Les jeunes seront donc protégés de ce fait et le secteur économique de la santé s'en trouvera amélioré pour tous. Il est facile d'imaginer la liste des biens de consommations vitaux et ainsi de créer un marché du travail spécifique à la production de ces biens vitaux.   

La carte "CO" sera individualisée.

Le compte CO ne pourra être alimenté que par le travail. Un travailleur pourra s'enrichir selon sa volonté énormément, beaucoup, peu ou pas du tout, en fonction de ses capacités et de sa motivation. Le code du travail actuel sera réorganisé mais pas fondamentalement remanié. Cependant  le principe de la rémunération du travail et donc de l'enrichissement sera conditionné et proportionnel, je n'aime pas ce mot qui sous entend pourcentage, à la volonté de travailler dans l'intérêt de l'humanité. En d'autres termes il y aura plus d'or à gagner dans des secteurs économiques liés au développement durable, aux énergies propres, au productions bio, tous les secteurs  qui, au contraire d'aujourd'hui, tendent à utiliser les connaissances de la technologie à l'amélioration de la condition humaine intrinséque et de la condition extrinseque de la vie sur la planette terre. Ce qui ne rejète pas en bloc les autres secteurs mais qui les placent au seconds plans de la valeur de l'OR . Les valeurs humaines de notre société seront au coeur de ce système dont les hypothèses  de revenu du travail sont changées. Le système tel qu'il existe actuellement ne change pas sauf que l'or ne servira qu'à enrichir le travailleur en fonction du secteur dans lequel il a choisi de travailler. Nous pouvons imaginer que le secteur de production de bien vitaux sera le premier secteur dans lequel le travailleur pourra s'enrichir avec plus d'or.

Ne vous battez pas y en aura pour tout le monde !

Mais voilà comment alimenter les comptes CA et CO ?

Pour le compte CO c'est règlé il suffit de trouver un travail et de produire des biens vitaux ou de richesse. C'est le système actuel avec une seule différence c'est que ce ne sont plus les banques qui prêtent de l'or mais l'être humain qui prête aux banques "BO" grace à l ' ADN ...

Pour le compte CA ça va de soi. Ce sont les banques "BO" qui remboursent aux êtres humains les prêts que l'humanité leur a accordé. 

***

J'ai déjà gagné ma vie parce que j'ai un ADN humain ...

Explications

***Un compte CA ne sert qu'à se nourir et se soigner se loger et se déplacer. Donc le gâchis ne peut être toléré.

Mis à part ça il ne sera pas suffisant pour se payer une belle voiture, partir en voyage, manger au restaurant 5*, mener la grande vie quoi. Comme il ne sera alimenter que pour consommer des biens vitaux et qu'il sera dématérialisé il n'y aura aucune posssibilité de dévier ce compte pour d'autres usages comme des trafic de stupéfiants, de blanchiment d'argent etc ... Par contre comme il est personnel il peut donner lieu à un enrichissement personnel de consommation de biens vitaux ? Cependant il est normal de penser que le citoyen peut faire des choix quand à la répartition de l'utilisation de son argent. Par exemple un  jeune qui ne dépense pas en soin parce qu'il est en bonne santé fait des économies ou même un jeune qui  habite chez ses parents ne paye pas de loyer etc ...  Il aura donc un surplus d'argent qu'il ne pourra utiliser sauf à manger plus ou faire le tour de Paris en bus pour s'imaginer qu'il fait des voyages. LOL. Ce surplus d'argent mal utilisé j'appellerais cela du gâchis. Pour éviter le gachis il sera possible de réinjecter dans le coeur du système l'ADN pour le transformer en or dont une partie pourra constituer une épargne afin par exemple de construire une provison  pour s'acheter un logement. Ce serait par exemple l'équivalent "d'un plan d'épargne au sens nouveau du terme prêt " , Nous pouvons émettre l'hypothèse que cet argent pourra être récupéré par la Banque "BA"  pour le  provisionner.  En d'autres termes son argent peut créer de l'or pour lui même ou pour l'état mais pas pour d'autres. L'ADN pourra être utilisé pour épargner mais dans ce cas l'épargne sera non pas contrôlée mais "sticker". Nous pourrions  envisager aussi l'hypothèse que ce revenu puisse servir à créer du travail donc créer de la richesse mais sous approbation de l'émetteur de l'ADN.

La notion de vie privée dans ce cas ne peut être opposée puisque l'argent du citoyen   est dématérialisé et qu'on le lui a donné. Bien entendu il faut prévoir le verrou de sécurité car l ADN appartient au citoyen. Mais le gâchis ne pourra pas être toléré, il devra être contrôlé et maîtrisé.

Hypothèse : donner c'est donner reprendre c'est voler.

***Une faois le système mis en place et l'ADN crée, pour financer le compte CA il faudra bien évidemment puiser dans la richesse : du travail de l'épargne et de la spéculation. Chaque individu contribura par sa consommation et son travail au financement du revenu universel. C'est un juste retour des choses. Cette contribution sera inversement proportionnel à ses capacités et son ardeur au travail. Autrement dit celui qui peut plus fait plus gagne plus d'or, celui qui peut moins fait plus gagne plus d'or, celui qui peut plus fait le moins gagne moins d'or.  Il faudra donc  trouver un équilibre dans les nouvelles hypothèses du revenu  du travail afin de ne pas favoriser l'enrichissement des fainéants au détriment des actifs au service de l'humanité. L'or sera donc mieux réparti  dans le cadre du travail en fonction de l'emploi occupé. Un travailleur ne pourra prétendre garder un emploi s'il ne fourni pas le travail à la hauteur de ses capacités. Sans devenir de l'esclavage il faut accepter que toute peine mérite salaire mais que tout salaire doit être mérité. Travaillé est la source d'enrichissement et non une source de revenus vitaux. La notion de concurrence reste à sa place mais est fortement réglementée. Le principe du partage du travail restant le fondement même du système.

L'argent du CA qui n'éxiste pas puisque dématérialisé doit quand même faire partie de l'économie, puisque le marché des biens vitaux fait partie du marché du travail. Seulement l'inflation deviendra l'indice de régulation des prix des biens vitaux pas celui du marché de l'or. Du coup les taux d'intérêts des prêts s'ils existent encore pourquoi pas, mais uniquement des prêts accordés par la banque BA celle des citoyens  seront ajustés en fonction du marché de l'argent pas de l'or. En gros du point de vue économique ce n'est plus le citoyen qui emprunte pour vivre ce sont les "BO" qui empruntent à la "BA" pour créer de la richesse. L'hypothèse est simple l'or est issu du travail. Le travail résulte  de la production et de la consommation. C'est donc le consommateur qui prête l'argent, la "BO" qui  le transforme en "OR" qui lui sert à rembourser la "BA" qui elle même financera le "CA".

Ce sera comme un prêt accordé à l'humanité par la "BA"  des comptes CA.  L'argent virtuel crée par cette "Banque d'Argent" sera comme c'est déjà le cas financé par les prêts accordés à l'humanité. Le prêt sera remboursé par les "BO" avec l'or du travail dont une partie servira à l'enrichissemnt du travailleur.  Cependant  il est clair que celui qui travaille peu ou  pas, mais qui créer de l'or avec de l'or sans créer du travail devra participer plus au CA. Par exemple les transactions  boursières seront controlées par la "Banque d'Argent" qui  demandera des comptes aux "Banques de l'Or" qui elles mêmes réguleront les transactions de telle façon à ce qu'elles puissent provisionner les comptes BO et rembourser leurs dettes à la "BA".

Du coup ce ne sont  plus les banques qui s'enrichissent mais les citoyens qui travaillent !

Le citoyen qui ne peut pas travailler ou ne veut pas travailler ne pourra jamais s'enrichir mais aura quand même gagné sa vie grâce à son ADN.

En résumé :

Une fois que la banque de l' ADN  est mise en place par l'état qui donne l'autorisation de créer l'argent ,  le système tourne de la même façon que n'importe quel système moderne fondé sur le capitalisme sauf que c'est le citoyen qui possède  l'argent et l'or au départ, qui prète donc aux "BO" par le travail, par la consommation et par la spéculation. Les richesses ainssi créees deviennent de l'or dont dispose les "BO" pour s'enrichir, enrichir les travailleurs et rembourser à la BA les emprunts faits aux travaillleurs. La boucle est bouclée les richesses et le travail sont partagés et la terre est préservée des gâchis. 

Cependant il faudra mettre en place parallèlement la police du système pour encore une fois empêcher les dérives subversives possibles il ne faut pas en douter d'un nouveau  système qui  ne doit ni décourager l'effort ni encourager l'oisiveté.  La ministre du travail pourra présenter une nouvelle loi ! La  réforme du code du travail  sera dans ce cas la bienvenue. 
 

I have a dream !

Un jour un revenu de ce type sera d'actualité dans le monde entier et l'être humain dira   je ne travaille plus pour gagner ma vie mais tout simplement je travaille pour l'humanité.

En france ce serait la consécration de sa devise : Liberté, Egalité, Fraternité.  

Publié dans actualité

Commenter cet article