Patricia raconte encore une histoire ...

Et oui les radars mènent au divorce, enfin presque,  l'auriez vous cru ?

Je vous explique, voici encore une histoire à Patricia.

Vous souvenez-vous : "Patricia chante qu'il lui dit." ?  
Bien maintenant,  il,  se le dit ...

Patricia raconte nous s'il te plaît !

" Ce soir là, vers 20h30, un mois d'Août, il était  tout seul sur cette magnifique route à deux voies. Il  ne regardait pas son compteur, il  regardait attentivement devant  lui et régulièrement derrière lui dans son rétroviseur comme d'habitude.  Il avait comme d'habitude, il ne s'agit pas de Claude mais de mon amoureux, une conduite sereine et économique  et son moteur tounait à 1700 tr/min,  en cinquième. Il n'avait  pas l'impression d'être dangereux. Il rentrait tranquillement au foyer  où je vis des jours heureux avec lui. Jusque là rien d'anormal. Mais attendez la suite qui se passe une semaine plus tard !

 Comme vous le savez  j'espère  entrer à l'académie française, alors pour cela je fais un stage à la poste pour apprendre à lire et écrire les chiffres et les lettres. Je pourrais regarder la télé mais je ne suis pas une allumeuse, alors j'évite de l'allumer. Bon, j'exerce donc  la fonction de  factrice et dépose ce jour là, pendant ma tournée une lettre pour mon amoureux dans la boîte aux lettres, là encore tout est normal.  C'est plus tard dans la soirée  que ça se complique. Ayant  fini ma tournée je rentre à la maison où m'attend mon amoureux qui me dit, à peine ai-je posé un pied sur les patins : " ce n'est pas juste pour un malheureux km/h au dessus, après 39 ans de bonne conduite."

"Et bing, j'en était certaine, il  a pris un pv  pour excès de vitesse. C'était son premier, imaginez le choc ! Bref il n'était pas trop énervé mais ça le chauffardait un peu. Le plus grave s'est passé plusieurs semaines après, quand il a ouvert le deuxième courrier qui lui confirmait qu'on lui avait défalqué un point sur les douze qu'il chérissait tant.  Alors il prit la décision de ne plus perdre de points parce qu'il respecte trop la loi comme tout citoyen qui se respecte.

Et un soir encore, oui parce qu'on ne se voit que le soir, il me dit : "


"
Ok ! j'ai dépassé la limite, 76 km/h au lieu de 70, bon ils font cadeau de 5 km/h . Ok !  Je suis en infraction, je dois me soumettre à la loi et je respecte la loi, mais maintenant j'ai peur parce que  je suis en danger. Je ne regarde plus la route je regarde l'aiguille de mon compteur de vitesse. Je ne regarde plus devant moi je regarde à droite et à gauche, dans les rétros aussi, pour détecter si il n'y a pas une voiture banalisée avec de gros flashs sur la plage arrière ou sur le pare choc avant. Je me méfie des poubelles, et des rails de sécurité que je scrute avec attention. Sur l'autoroute je ne peux plus respecter les distances de sécurité parce qu'il y a toujours quelqu'un qui me dépasse, qui se rabat rapidement et qui freine  pour respecter les  130 km /h qu'il vient juste de dépasser pour ne pas être derrière moi. Si je roule à 130 km /h sur la file de droite et qu'un autre roule à 120 km/h sur la file du milieu ? Que dois je faire si je veux continuer de rouler à 130 km /h ?  J'aimerais savoir ? J'ai l'impression de vivre un cauchemard je n'avais pas peur avant d'être au volant d'une voiture parce que je n'ai jamais pris de risque en roulant trop vite et j'ai toujours anticipé sur le comportement des véhicules qui m'entourent. Mais là je suis perturbé par cette  fichue  aiguille qui monte trop vite vers le nord ! 

Le pire, ce sont les zones 30 les voitures me collent "au cul", excuse moi Patricia pour ce gros mot, il est petit mais gros quand même.   J'ai peur qu'ils me poussent dans le caniveau  ou qu'ils me rentrent dedans. Alors  je regarde dans mon rétro, je regarde l'aiguille du compteur, je regarde dans mon rétro, je regarde l'aiguille du compteur, je regarde dans mon rétro, je regarde l'aiguille du compteur, je regarde dans mon rétro, je regarde l'aiguille du compteur, je regarde dans mon rétro, je regarde l'aiguille du compteur ... Bref l'autre jour j'ai percuté le bus qui était devant moi."

" Et c'est comme ça tous les jours. Je suis excédée, par les jérémiades de cet amoureux transi,  je deviens  jalouse de l'aiguille et du rétro.  Il ne me regarde plus comme avant. Je me  demande s'il m'aime encore, en effet à force de regarder dans le rétro,  il se voit dedans  et devient narcissique. Maintenant il se trouve bel et il se le dit des quintillions de fois. C'est de ma faute j'aurais dû quitter la poste avant. J'ai l'impression qu'il m'en veut."

Après avoir écouté la nouvelle histoire de Patricia, il fallait que je fasse quelque chose pour la rassurer.
Alors j'ai dit à Patricia  :

"bien sûr qu'il  t'aime  encore mais il a perdu un point qui lui  était cher. Quatre vingt dix Euros ce n'est pas rien non plus.  Il faut le comprendre aussi !"

Alors là, c'est l'amende qui  fait débiter la carte bleue, c'est une expression courante que l'on emploie en cas de crise. Et là ç'en est une !  Vous connaissez Patricia elle est amoureuse mais ne peux plus supporter qu'il ne lui dise plus. Alors j'ai eu une idée !

Voilà ! Patricia :
"Si tu veux que ton amoureux te regarde à nouveau, achète toi un chapeau en forme de compteur avec une aiguille fluorescente et place toi derrière lui quand il conduit."
Et ça  a  marché ! Enfin ça roule ! Tout est redevenu comme avant, il continue à lui dire et elle s'est remise à chanter, comme Patricia Kaas d'ailleurs qui vient de sortir un nouvel album  !

"Kabaret " pour les fans !


Moralité : si votre amoureux se prend un PV pour excès de vitesse installez-vous à l'arrière de la voiture quand il conduit, ce sera plus prudent.

Elle est "belle"  la pédagogie de la sécurité routière !


Cordialement
Thierry.